Ursula Collombier

 

ANTIBES 

Alpes Maritimes 

06 78 85 77 53

 

 

Page Facebook

 

 

ursula.nutriliberte@gmail.com

 

Pour toute correspondance

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Partagez

- vaccins

Voici que des médecins vous expliquent ce que sont les vaccins

DTP : Bulletin d'information – La Ministre et les labos jouent la montre...

 

Chère amie, cher ami, 

Cette histoire du DTP sans aluminium n'en finit pas ! 

Par le biais de notre avocate, Maître Jacqueline Bergel-Hatchuel, nous avions déposé au mois de novembre 2015, une requête auprès de la ministre de la Santé, Madame Marisol Touraine. L'action collective regroupait 2500 mandats ! 

Après différentes péripéties – dossier perdu, puis retrouvé, relances incessantes du ministère, etc. – notre requête a été enregistrée officiellement le 5 Janvier 2016. La Ministre avait deux mois pour répondre ce qu'elle n'a pas fait. 

Maître Bergel-Hatchuel a donc envoyé une nouvelle lettre auprès du Conseil d'Etat le 10 mai 2016 afin d'obtenir de la juridiction qu’elle prononce une "injonction de faire" à l'encontre de la Ministre. Contre toute attente, le Conseil d'état a réagi dans la foulée et a mis en demeure la ministre de répondre dans le mois ! 

En d'autres termes, nous devrions disposer d'une réponse officielle du ministère le 12 juin prochain.A défaut, d'une réponse de sa part dans les délais, il appartiendra au Conseil d'état de fixer une date pour une audience...

Vous retrouverez sur le site de Maître Bergel-Hatchuel, les dernières informations concernant notre action ici.

La ministre fait le gros dos

La réactivité du Conseil d'état est une bonne nouvelle et marque une nouvelle étape dans notre combat même s'il paraît semé d'embuches et de coups tordus. Car la ministre, Madame Marisol Touraine a redit récemment sur radio sud (le 26 avril 2016) que le DTP est disponible (minute 13) [1]. 

C'est inexact car le seul vaccin qui reste disponible est un kit qui s'appelle l'Imovax Polio et DT Vax qui contient de l'aluminium. Or, obtenir le kit Imovax Polio + DT Vax, est un véritable chemin de croix, quand on y parvient, car il n'est prévu et réservé que pour une petite minorité de bébés qui sont allergiques au vaccin contre la coqueluche.

Ce vaccin aussi est en rupture de stock et ceux qui parviennent à l'obtenir, selon nos informations, sont rares. Cela dit, si de votre côté vous avez des retours différents sur ce point, n'hésitez pas à nous le dire pour que nous diffusions l'information. 

Mais, l'impression qui se dégage de l'intervention de la Ministre, qui balaye le problème d'un revers de la main, est qu'une fois de plus, on se moque de nous. Le débat public promis reste une grande blague et tout indique que sur le terrain rien ne devrait changer. 

En revanche, deux aspects de son intervention à la radio méritent d'être notés et montrent que notre combat a d'ores et déjà marqué les esprits :
  1. Les journalistes posent spontanément la question des vaccins, ce qui est nouveau. La parole se libère un tout petit peu sur le sujet.
  2. La ministre précise que seule la France a des vaccins obligatoires et que c'est pour cela qu'il n'y a plus de vaccin DTP, qui correspondait à une spécificité française. En effet, les autres pays ont des vaccins recommandés (ce qui veut dire que vous n'allez pas en prison si vous ne faites pas vacciner votre enfant dès les premiers mois de sa naissance !).
Cela confirme donc que les vaccins sont produits de manière identique pour le monde entier et que les laboratoires pour se simplifier la vie et écouler leurs stocks de vaccins contre l'hépatite B ont créé un "méga vaccin" qui couvre les vaccins généralement recommandés. En d'autres termes, la France se trouvant dans une situation juridique spécifique, elle devrait soit produire un vaccin adapté à sa situation, soit supprimer l'obligation vaccinale de droit et de fait (écoles, crèches etc.). 

C'est uniquement dans ces conditions que pourra cesser le scandale actuel de la vente liée et de l'irresponsabilité de l'état en cas de problème avec les vaccins non obligatoires, que votre enfant aura reçu mais pour lesquels l'état refusera d'être responsable s'il y a un problème, vu que vous l'aurez choisi ! 

Nous restons donc mobilisés avec le Pr Henri Joyeux, et Maître Bergel-Hatchuel pour mener ce combat jusqu'au bout. 

Votre bien dévoué, 

Augustin de Livois 

PS : Si vous ne l'avez pas encore, il est possible de commander ici notre clé USB regroupant l'ensemble des conférences de notre congrès 2015, soit 32 heures de vidéos inédites.

 

Soutenez l'IPSN

Vous souhaitez soutenir les actions de l'IPSN et faire un don : visitez la page ici.



Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de vous rendre à la page qui se trouve ici.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.

Source : 

[1] : TERRITOIRES D'INFOS Invité : Marisol Touraine


Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES
IPSN



Vous recevez ce message à l'adresse drbrochet2@gmail.com car vous avez souscrit à l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter de l'IPSN, vous pouvez vous désabonner ici
Infos santé
 
 
Vaccinations
- Vaccination : Une censure historique au parlement européen…
En plus de la brutalité faite aux acteurs et parlementaires engagés, il s’agit là de censure au sein du
plus haut niveau de nos instances, et, en ce qui concerne les inquiétudes sur l’innocuité des vaccins,
elle est désormais universelle ! Les questions sur la sûreté des vaccins, largement relayées en Europe
et d’actualité pour le public francophone et dans le monde, ne pourront pas être cachées par le déni
politique et médical. Nous espérons que cette censure vous interpellera tout autant que nous.
Mais que peut-on vouloir vous cacher avec autant d’acharnement : L’inavouable réalité des vaccins !
3Qqt7jxxcCwuvisz.99
Touraine pourrait augmenter le nombre de vaccins obligatoires, selon le Dr Ducardonnet
Il existe une porte de sortie intéressante pour Marisol Touraine : « Je ne peux pas faire face au fait
d'avoir un trivalent obligatoire, donc on va rendre obligatoire le vaccin hexavalent ».
NB : Il faudra bien un jour monter un dossier pour porter plainte contre ces personnes pour
crime d’empoisonnement en bande organisée !
dr-ducardonnet-1099102.html
- Trump : Le vaccin antigrippal est la plus grande escroquerie de l’histoire médicale
de-l-histoire-medicale.html
Et ceci qui reste à confirmer… et à suivre…
8&u=http%3A%2F%2Fhoustonleader.com%2Ftrump-orders-cdc-to-remove-all-vaccination-relatedinformation-
from-website%2F&edit-text=&act=url
Cannabis et guérison d'une tumeur inopérable du cerveau chez un enfant
Nouvelle liste 2017 de 91 médicaments plus dangereux qu'utiles selon Prescrire
qu-utiles-selon-prescrire.html
Mises en garde de médecins allemands contre les compteurs (intelligents)
Cellules souches : Un homme tétraplégique retrouve l'usage des bras et des mains
l-usage-
 
CONTACT : Michel VERDIER
TEL: 05 61 91 78 95 - 06 85 67 60 21
MAIL : michel.verdier11@wanadoo.fr

                                                                                                              Nos chiens en pleine épidémie de maladies chroniques: en cause la vaccination?

Publié par Le Nouveau Paradigme sur 6 Janvier 2016, 06:59am

Catégories : #Santé

Big Pharma ne nuit-elle pas sciemment à nos animaux de compagnie avec ses vaccins ?

Vaccins: Big Pharma ne nuit-elle pas aussi à nos animaux de compagnie?

Aliszhia Haw, 29 décembre 2015

 

Nos chiens se trouvent en pleine épidémie. Ce n’est pas une épidémie de maladie virale, mais une épidémie de mauvaise santé chronique. Nos chiens sont assaillis par des démangeaisons, des formations de pus, la peau crouteuse, les vomissements et la diarrhée sont la norme. Un chien sur 100 souffre d’épilepsie, et un nombre plus élevé encore souffre d’arthrite douloureuse. Les allergies atteignent aussi des proportions épidémiques. On pourrait presque dire que certains de nos chiens deviennent allergiques à la vie !

 

Selon le Dr Jean W. Dodds, éminent vétérinaire et chercheur, les allergies et les maladies auto-immunes se sont multipliées depuis l’introduction des vaccins modifiés à virus vivants. Les maladies auto-immunes apparaissent quand le corps commence à s’attaquer lui-même. Ces maladies comprennent le cancer, la leucémie, les maladies thyroïdiennes, la maladie d’Addison, la maladie de Grave, l’anémie hémolytique auto-immune, l’arthrite rhumatoïde, le diabète, le lupus, la thrombocytopénie, l’insuffisance de tel ou tel organe, les inflammations de la peau et plus encore.

 

Il semble que nous ayons aussi un grand nombre de chiens souffrant de problèmes de comportement en grande partie dus à une sur-vaccination comme aussi à des aliments préparés pour animaux de compagnie. Il est connu que les vaccins peuvent provoquer des inflammations du cerveau, de même que des lésions cérébrales et des lésions du système nerveux central. Le terme médical adéquat est « l’encéphalite » Dans ce cas, le rôle que peut avoir le vaccin est reconnu dans le Manuel de Merck. Merck est un fabricant de vaccins.

 

Toutes les interventions médicales comportent un risque - même une simple aspirine peut s’avérer dangereuse. Il convient donc de bien peser la relation bénéfices/risques quand on envisage de prendre quelque médication que ce soit. Quels sont donc les risques des vaccins ?

 

Les recherches effectuées par Frick et Brookes nous montrent que les vaccins peuvent déclencher l’atopie (allergies cutanées). (Am.J. Vet.Res., 1983 Mar. ;44(3) :440-5). Le Dr Jean W. Dodds nous explique que les maladies rétrovirales et parvovirales sont généralement associées à des lymphomes, des leucémies, des défaillances d’organes, des maladies de la thyroïde, des surrénales, du pancréas ou de la moelle osseuse.

 

Les vaccins peuvent provoquer le cancer chez les chats au site d’injection et, selon le Journal of Veterinary Medicine, août 2003, les vaccins peuvent aussi provoquer le cancer chez les chiens au site d’injection. Les vaccins peuvent aussi provoquer l’anémie hémolytique auto-immune (JVM, Vol. 10, N°5, September/October 1996 ; Merck Veterinary Manual) l’arthrite (BVJ, May 1995 and Am.Coll.Vet. Intern. Med. 2000 ;14 : 381). L’épilepsie est un symptôme d’encéphalite qui, comme nous le savons déjà, peut être causée par les vaccins.

 

Selon le Dr Larry Glickman et son équipe à l’université de Purdue, le sérum et les protéines étrangères des vaccins peuvent provoquer l’auto-immunité (cancer, leucémie, défaillance d’organes, etc.). Celle recherche indique également que les dommages génétiques sont possibles du fait que les chiens vaccinés développent des anticorps qui s’attaquent à leur propre ADN. Les recherches réalisées à l’université de Genève semblent conforter ces recherches.

 

Au fil des ans, de nombreux vétérinaires, en particulier en Amérique, ont dit qu’ils pensaient que les vaccins pouvaient provoquer un large éventail de problèmes chez les animaux. Un exemple : Christine Chambreau, DVM dit : «  les vaccinations de routine constituent probablement la pire des choses que nous puissions faire aux animaux. Ces vaccins provoquent toutes sortes de maladies, mais pas nécessairement où et quand on pourrait normalement s’y attendre ». Elle n’est pas la seule à penser comme cela. Je puis comprendre que certaines personnes n’hésiteront pas à me qualifier d’irresponsable. Mais que savons-nous effectivement ce qui se passe quand on vaccine ?

 

OKAY, mais la maladie de Carré est si rare que la plupart des vétérinaires ne l’ont jamais vue depuis au moins dix ans. En outre, selon des chercheurs de haut niveau, et comme l’a confirmé l’Association Médicale Américaine des Vétérinaires, une fois que les chiens sont immunisés contre une maladie virale, ils sont protégés pendant des années ou même pour le restant de leurs jours. Alors, pourquoi les vétérinaires et les fabricants de vaccins essayent-ils de faire vacciner les chiens chaque année contre des maladies virales, ou même tous les trois ans – surtout quand on prend les risques en considération ?

 

Selon les données que l’on peut trouver sur internet, les chiens développeraient une immunité permanente contre l’hépatite B après l’âge de 12 semaines. Pourquoi alors continuer à vacciner contre cette maladie ?  La toux du chenil est facilement traitée dans la plupart des cas, alors que le vaccin n’est pas très efficace. Alors qu’en est-il vraiment ? La leptospirose est rare et le vaccin est associé à de graves effets secondaires. Ce vaccin ne fait-il donc pas courir des risques inacceptables ? Quant au parovirus, il est, selon le dictionnaire vétérinaire d’Oxford, rarement un problème pour un chien adulte normal et en bonne santé.

 

La question est évidemment de savoir comment maintenir un chien en bonne santé. A mon avis, vous aurez un chien en bonne santé si vous ne le vaccinez pas du tout ! Les vaccins déstabilisent le système immunitaire, conduisant à toutes sortes de maladies chroniques. A partir de tout ce que j’ai vu et lu, les vaccins ne favorisent pas la bonne santé de votre chien. Par contre, les vaccins peuvent faire attraper des démangeaisons, des vomissements, des diarrhées, les rendre malades, en faire les ombres d’eux-mêmes – en attendant qu’ils fassent des maladies plus graves comme le cancer. Les vaccins sont, en quelque sorte, la recette parfaite de l’épidémie de maladies chroniques que j’ai décrite.

 

Les vaccins ne peuvent d’ailleurs pas garantir l’immunité.

 

A mon avis, l’état de bonne santé est un droit tout à fait normal  donné par la Grande  Nature. C’est l’homme qui fout tout en l’air. L’ordre naturel est beaucoup plus sage que n’importe qui d’entre nous, et les personnes qui ne vaccinent pas leurs chiens sont la preuve même que ce sont les lois naturelles qui sont les bonnes.

 

Source : Wethepeoplereport.com

via initiativecitoyenne.be/