Ursula Collombier

 

ANTIBES 

Alpes Maritimes 

06 78 85 77 53

 

 

Page Facebook

 

 

ursula.nutriliberte@gmail.com

 

Pour toute correspondance

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Partagez

- grossesse - naissance

C'est sans doute la plus belle aventure humaine !

Le Alpha d'une Vie...

Pour la femme sa plus merveilleuse création, elle peut tout oublier, elle n'oubliera jamais la naissance de ses enfants.

Ayant eu 3 magnifiques garçon, je peux témoigner sur cette empreinte très forte pour une mère, et pour le nouveau-né. J'ai amélioré ma technique au cours de ma maternité, en conscience ; à chaque accouchement, et j'aurais aimé avoir les conseils qui suivent, dès le départ.

Un accouchement joyeux et fluide, c'est un saut quantique vers une expérience unique pour chaque être humain, un départ rêvé pour une mère et (sa maternité) et pour le bébé.

 

Je bénis ma sage-femme qui m'a mis dans les mains le livre : "Une naissance sans violence" de Fréderic Leboyer. J'ai expérimenté cet accouchement avec elle avec mon 2° bébé de 5kg, comme une lettre à la poste. Pour mon 3° (la clinique avait été transformé en chirurgie, plus rentable...) j'ai du faire plus de 100km pour bénéficier de cette méthode, si bien préparé que j'ai failli accoucher dans la salle d'attente ! Et bien entendu surtout aucune péridurale. Renseignez vous...

 


Comment se préparer à être mère et pouvoir accueillir l'enfant dans les meilleures conditions de santé tout en maintenant et préservant notre propre équilibre sans épuisement, dépression ni déminéralisation.

La naissance est un temps fabuleux merveilleux mais qui sollicite beaucoup le corps de la femme et ses ressourcés minérales par tous ces  changements hormonaux qu´elle entraine.


Permettre a un enfant de vivre joyeux, libre de toute maladie ou tensions inutiles c'est possible !
Mettriez-vous du diesel dans votre voiture essence?
Non, bien sur !!
Et pourtant nous agissons ainsi avec notre moteur humain.
Connaitre et Rétablir le BON CARBURANT, LE MODE D EMPLOI PHYSIOLOGIQUE  DE  NOTRE VÉHICULE HUMAIN ; le mettre en pratique nous permet de vivre, ainsi que notre famille, dans la joie le bien-être et la santé optimum.
Sortir de la peur de l'ignorance de l'inéluctable de la maladie de la congestion tant physique et mentale :
Le paradis sur terre est à notre portée
À nous de le reconnaître
À nous de le choisir et de le vivre

 

Je vous invite à consulter la nouvelle technologie Plasma de M Keshe

 

 

Une naissance sans violence - Frédéric Leboyer

Version longue, avec l’interview du Dr Leboyer, une pure merveille (en anglais)

Naitre avec la méthode Leboyer

Le premier film réalisé par Frédéric Leboyer, lui même.

Texte du début en italien, mais la suite n'a pas besoin de traduction, à regarder jusqu'à la fin....en images : le béatitude et la joie du bébé, le jour même de la naissance !

On parle souvent de la douleur de la mère, qu'en est t'il de celle du bébé ?

 

 

Frédérick Leboyer (né le 1er novembre 1918 à Paris) est gynécologue et obstétricien français. Il a donné son nom à l'accouchement doux connu sous le nom de méthode Leboyer. Dans la clinique parisienne où il travaillait, il a établi une série de conditions évitant au nouveau-né tout traumatisme inutile à la naissance. Leboyer propose :

 

  • que l'enfant puisse se remettre du stress de l'accouchement sur le ventre de la mère pour qu'il continue à en sentir la chaleur et le battement cardiaque ;
  • que le cordon ombilical soit clampé (serré avec une pince) et coupé tardivement (après avoir cessé de battre) de façon à faciliter et rendre moins traumatique le passage à la respiration pulmonaire ;
  • qu'il soit laissé un peu de temps à la mère et à l'enfant pour « se connaître » et que le bain et les procédures médicales post-partum soient effectuées postérieurement ;
  • qu'autant que possible, compte tenu des nécessités de sécurité, les opérations concernant l'enfant s'opèrent avec délicatesse, en évitant bruits excessifs, mouvements brusques et lumières trop intenses ;
  • que les salles d'accouchement correspondent à cette exigence; elles doivent donc être réconfortantes, isolés acoustiquement et sans éclairage agressif.

 

Beaucoup de ces indications ont été aujourd'hui intégrées dans un grand nombre de départements d'obstétrique des hôpitaux du monde entier. On doit aussi à Frédérick Leboyer l'introduction dans le monde occidental du massage néonatal.

 

Il vit actuellement à Londres.

 

Publications

 

  • 1974 - Pour une naissance sans violence
  • 1976 - Shantala - Un art traditionnel - Le massage des enfants
  • 1978 - Cette lumière d'où vient l'enfant
  • 1979 - D'amour ou de raison
  • 1982 - Le Sacre de la naissance
  • 1996 - Si l'enfantement m'était conté

https://laireduverseau.wordpress.com/2017/08/31/lame-de-lenfant-choisit-ses-parents/

 

L’ÂME DE L’ENFANT CHOISIT SES PARENTS

le

l_âme de l'enfant choisit ses parents

Plusieurs traditions spirituelles enseignent que l’âme de l’enfant choisit ses parents. Vous vous demandez peut être ce qu’il en est ou vous vous dites que si vous aviez pu choisir vos parents, vous n’auriez certainement pas choisi les vôtres !En fait, il ne s’agit généralement pas d’un choix raisonné, intellectuel comme quand on choisit quelque chose sur un catalogue mais d’une sorte d’attraction électro magnétique.

Le Docteur Christophe Massin, psychiatre et psychothérapeute, l’exprime ainsi dans son ouvrage « le bébé et l’amour » : « Une conscience non incarnée se sent invinciblement attirée par ce couple de parent, non sous leur forme physique, mais plutôt par l’énergie particulière qui se dégage de chacun d’eux, pour le meilleur et pour le pire ».

l_âme de l'enfant choisit ses parents

Cette attraction se fait à partir des vibrations, des émanations émises par les futurs parents et les liens karmiques peuvent jouer un rôle important.Ces liens karmiques nous amènent à retrouver les êtres avec qui nous pouvons avoir des conflits à pacifier ou avec qui nous avons eu une forte relation d’amour pour continuer à nous accompagner, nous soutenir ou accomplir quelque chose ensemble.

L’âme est attirée par des parents dont elle sait qu’ils pourront stimuler l’expression de ses qualités et l’aider à exprimer ce qu’elle est venue vivre et accomplir.

Souvent, l’âme de l’enfant choisit une qualité qu’elle souhaite plus particulièrement venir exprimer et /ou stimuler chez ses parents et son entourage, par exemple la compassion, le lâcher prise, la tolérance, l’amour universel. Chaque membre de notre famille est là pour nous aider à révéler, développer ou transcender un aspect de nous même.

Si un proche nous fait vivre l’abandon par exemple,peut être que nous avons besoin de développer notre autonomie.

Lorsqu’il y a conflit karmique, l’amour qui peut naturellement se développer au sein d’une famille notamment entre parents et enfants offre un terrain particulièrement favorable pour réparer et guérir ces relations.Le but ultime de ces retrouvailles d’âme est de nous ouvrir à l’amour sans aucune limitation, c’est-à-dire de nous aider à nous éveiller, nous s’entraider, nous respecter, nous aimer, sans attente, sans jugement, sans comparaison ni manipulation. La famille comme opportunité de retrouver et de guérir ses blessures karmiques.

 

Lorsqu’ une âme décide de revenir sur terre, elle rencontre ses Guides afin de définir ses choix d’incarnation, c’est-à-dire les facettes d’elle-même qu’elle souhaite expérimenter et développer, les leçons qu’elle a besoin d’apprendre et ce qu’elle choisit de venir guérir, créer, partager et accomplir dans la vie à venir.Le but premier de toutes les âmes qui s’incarnent est de parfaire leur évolution en apprenant à s’aimer, à reconnaitre et à exprimer pleinement leur lumière et leur essence divine. L’âme définit ce que j’appelle ses « objectifs prioritaires de guérison » par exemple dépasser sa tendance à se rejeter et donc à attirer le rejet, ne plus remettre son pouvoir aux autres, se libérer de la dépendance affective et développer l’amour d’elle-même. Elle choisit aussi la contribution unique qu’elle souhaite apporter à la terre : « son mandat d’incarnation », c’est-à-dire les talents qu’elle souhaite exprimer et offrir à l’humanité pour contribuer à son évolution, par exemple participer à l’élévation du niveau de conscience en enseignant, en guérissant, contribuer à la préserver la nature, créer de la beauté par des œuvres d’art…

 

l_âme de l'enfant choisit ses parents

Cela se fait à un plan très élevé de conscience et cette décision se prend environ trois mois avant la fécondation. Elle choisit ainsi avec les conseils de ses Guides les parents et l’environnement les plus adaptés aux apprentissages et expériences qu’elle doit réaliser.

Par exemple, Laurence que j’ai guidée dans une régression sur ses choix d’incarnation a compris qu’elle avait choisi des parents de deux religions différentes car un des objectifs majeurs de son âme dans cette incarnation était de développer sa tolérance.Souvent, l’âme choisit un environnement familial et social qui lui assure la rencontre de certaines difficultés qu’elle a à revivre afin de les transcender.Elle choisit les parents qui pourront faire émerger à la fois le meilleur d’elle-même et les parties plus sombres pour qu’elle puisse les conscientiser et s’en libérer.Au-delà des parents, l’âme est attirée par une lignée familiale avec ses forces et ses problématiques, un pays et un contexte historique.

Quelques mots pour mieux comprendre ce processus : Lorsqu’un être termine une incarnation, il revoit la totalité de sa vie pour en faire le bilan. C’est d’ailleurs ce dont témoignent les gens qui vivent des expériences de mort imminentes (NDE ).Il se peut qu’il ai vécu des expériences douloureuses, par exemple d’abandon ou de trahison qu’il va accepter. Dans ce cas, il y a transmutation immédiate de la douleur.

Et puis, il y a des expériences qu’il ne va pas accepter et dont il va tirer des jugements et des interprétations limitatives sur lui-même ou sur la vie. Par exemple, il a vécu une sensation de trahison très importante et va en conclure que plus jamais il ne pourra ouvrir son cœur et faire confiance. Comme le but de l’âme à son niveau le plus élevé c’est de s’aimer et de s’accepter quelle que soit l’expérience vécue, elle va retrouver le même type de difficulté dans une incarnation suivante pour avoir une nouvelle opportunité de rencontrer, d’accueillir et de dépasser cette blessure et les jugements associés.

l_âme de l'enfant choisit ses parents

Quand l’âme fait ses choix d’incarnation, elle choisit les blessures karmiques qu’elle souhaite retrouver pour avoir une nouvelle opportunité de les transmuter.Cela signifie qu’en choisissant ces blessures elle sait qu’elle va attirer à elle de façon quasi magnétique les parents, les circonstances et les rencontres qui vont les réactiver.

Par exemple une âme qui doit se libérer d’une blessure de rejet, sera attirée par des parents dont elle se sentira rejetée, comme des parents qui souhaitent un garçon alors que c’est une fille. Plus tard elle pourra être inconsciemment attirée par des partenaires dont elle se sentira rejetée. Une âme qui a besoin de guérir une blessure d’abandon sera « magnétiquement » attirée par des parents qui l’abandonneront ou qui seront peu présents, lui donnant le sentiment qu’elle est abandonnée.

Même si ce n’est pas le cas, elle aura tendance à tout interpréter en fonction de ses blessures, c’est-à-dire que la moindre attitude ou parole un peu distante sera ressentie comme du rejet ou de l’abandon.Lorsque l’âme fait ses choix d’incarnation, elle n’est pas en contact avec ses mémoires karmiques, donc tout lui parait léger et facile.Totalement reliée à sa source divine, l’âme est confiante en ses capacités de réaliser son plan d’incarnation, de dépasser ses anciennes erreurs, d’apprendre ses leçons, de développer les qualités qu’elle a choisi de développer et d’accomplir ce qu’elle souhaite pour aider la terre.

l_âme de l'enfant choisit ses parents

Elle sait que l’incarnation lui offre une puissante opportunité d’expérimentation et de croissance. C’est au cours de sa descente dans l’incarnation qu’elle retrouve peu à peu toutes ses limitations, c’est-à-dire la somme de toutes ses mémoires, croyances limitatives, et blessures non résolues. Plus l’âme descend vers les plans terrestres, plus elle quitte le sentiment d’unité qui prévaut dans les plans célestes pour entrer dans la dualité .Elle retrouve l’illusion qu’elle est séparée des autres et du divin. Elle se sent de plus en plus lourde et oublie peu à peu qui elle est dans son essence divine. Cela soulève en elle beaucoup de peurs et de doutes, notamment la peur de de ne pas réussir son « mandat d’incarnation » et de perdre l’amour qui l’habite et le contact avec la lumière divine.

Cela explique les résistances à l’incarnation qui peuvent surgir à ce moment-là. Certaines âmes ressentent au cours de cette « descente dans l’incarnation » qu’elles ne se sentent finalement pas suffisamment prête et décident de rebrousser chemin.De nombreuses fausses couches trouvent leur origine dans ce processus. Tout ce qui n’est pas accepté et guéri, va donc être reproduit par l’âme pour avoir une nouvelle opportunité de le transmuter. Les événements de notre vie vont stimuler nos blessures karmiques jusqu’à ce que nous nous en libérions. Nous attirons inévitablement ce qui est en résonance avec notre blessure. Nous finissons ce que nous n’avons pas achevé, nous retrouvons les êtres avec lesquels une blessure est restée sans guérison et nous revivons des situations pour lesquelles nous étions restés sans solution.

l_âme de l'enfant choisit ses parents

Ainsi ce que nous jugeons chez nos parents, c’est ce que l’âme a choisi de venir rencontrer et guérir en nous. Cela a l’avantage de permettre une meilleure compréhension de la blessure et des prises de conscience nécessaires à notre évolution.

Quand un être s’affranchit d’une blessure karmique, il contribue à la libération de toute sa lignée familiale.

Ainsi l’âme est attirée par des parents et par une lignée familiale avec des charges et des potentiels aptes à permettre son déploiement malgré les apparences.

L’âme de l’enfant vous « choisit » donc autant pour vos qualités et vos forces que pour vos ombres et vos faiblesses. Ainsi, à défaut d’être de parfaits parents, vous serez les parents parfaits c’est à dire les plus appropriés pour votre enfant.

Cette prise de conscience peut soulager bien des peurs et des culpabilités ! Certaines âmes choisissent également des parents dont elles savent qu’elles pourront les aider à évoluer. C’est d’ailleurs de plus en plus le cas actuellement.

VIVRE ET TRANSMETTRE LE MEILLEUR PENDANT SA GROSSESSE,  Sophie Guedj Metthey

Transmis par Hervé Bijaoui : https://www.leretouralame.com/

Hervé Bijaoui Le Retour à l'Ame

En terme de nutrition :  la seule chose dont le nourrisson à besoin, du premier jour de sa vie le colostrum, et durant un an, ce sont les seins de sa mère.

C'est le seul moment de sa vie où il aura besoin du lait !

Concernant la flore intestinale du bébé :

selon le Dr Souccar

 

Votre flore intestinale se détermine dès votre naissance.  La composition de votre flore intestinale dépend avant tout de la façon dont se déroule votre naissance.  Quand vous étiez dans le ventre de votre mère, votre tube digestif était stérile. Il n'y avait dedans aucun microbe.  Ce n'est qu'au moment de l’accouchement que des bactéries et des levures s'y sont installées : 72 heures après votre naissance, votre tube digestif contenait déjà 1000 milliards de bactéries et levures !
 Mais d’où proviennent ces bactéries et levures ? Très peu de gens le savent, là encore, mais elles viennent, pour les enfants nés par voie naturelle, de la flore vaginale de leur mère.
 Or, cette flore vaginale est très dépendante de la flore intestinale et donc une femme qui aura un bonne flore intestinale dans les dernières semaines de sa grossesse donnera en héritage à son enfant les bonnes espèces microbiennes pour ensemencer son intestin. Si, par contre l'intestin de la mère est contaminé par des espèces opportunistes et pathogènes, son bébé en héritera aussi, malheureusement.
Ainsi constate-on que certaines prédispositions aux maladies sont liées à une microflore particulière transmise par les mères à leurs enfants au moment de la naissance. C’est en particulier le cas des lignées familiales d’asthmatiques et d’eczémateux. Si, au cours des derniers mois précédant l’accouchement, la mère régénère sa microflore (nous allons voir comment), son enfant ne sera pas porteur d’une microflore induisant de l’eczéma ou/et de l’asthme. Cette simple mesure permet donc de préserver le nouveau-né d’une déficience qui risque de l’handicaper toute sa vie avec la perspective de la terminer dans les souffrances d’une bronchite chronique, sous assistance respiratoire particulièrement invalidante.

Mais un autre cas très problématique est celui des enfants nés par césarienne.
 Etant directement extraits du placenta (stérile), le bébé né par césarienne n'a aucun contact avec la flore de sa mère. Il reçoit alors la microflore de l'environnement, et donc de l'environnement hospitalier, souvent riche en bactéries résistantes aux antibiotiques, en particulier le tristement célèbre staphylocoque doré (Staphylococcus aureus).
 Cette flore intestinale d'origine hospitalière peut avoir des conséquences douloureuses sur tout le reste de l'existence, si elle n'est pas corrigée à temps.
 
Donc pour les mamans qui sont forcées d’accoucher par césarienne, il est très important qu’elles ensemencent le tube digestif de leur bébé, dès la naissance, avec de bonnes bactéries. Avant de vous dire comment, permettez-moi de préciser que, même une bonne flore intestinale à la naissance peut se déséquilibrer par la suite :
Comment l'équilibre de votre microflore risque de se rompre
 Après la naissance, l’équilibre de la microflore intestinale est en continuelle évolution. Il s’agit d’un équilibre dynamique qui peut être rompu par différents facteurs endogènes et exogènes :
 •facteurs endogènes ou causes intérieures à votre corps : il se peut que vous ayez un déficit immunitaire, ou une maladie métabolique discrète, qui entraîne une modification de votre flore intestinale. En cas de blessure ou d'opération chirurgicale, d'inflammation, de constipation chronique ou de tumeurs dans l'intestin, votre microflore peut également être gravement perturbée, ce qui empirera les symptômes de votre maladie, et retardera votre convalescence ;
 •facteurs exogènes ou les causes extérieures à votre corps : alimentation déséquilibrée, contamination par des métaux lourds, des pesticides utilisés en agriculture et des additifs alimentaires antimicrobiens, infection par des germes pathogènes, stress intense, traitement aux antibiotiques, vaccination, peuvent contribuer à inhiber vos bonnes bactéries, ce qui laissera la place aux germes opportunistes et pathogènes (responsables de maladies) de se multiplier.

Une naissance orgasmique

ATTENTION

 

Pollution électromagnétique

 

Surtout éloignez votre ventre arrondi, et votre bébé des portables et pollutions électromagnétiques de toute provenance !